fbpx

Tendacayou, l’histoire d’un bâtisseur

En 1992, nous avons commencé par nettoyer le terrain, planter et construire le chemin en béton qui dessert les habitations du haut. Sans eau, ni électricité, cela n’a pas été vraiment évident ! Georges a installé son atelier de charpente, puis nous avons emménagé dans une partie de son atelier (le restaurant aujourd’hui). Après plusieurs années et plusieurs demandes, nous avons fini par avoir nos permis de construire nous donnant ainsi le feu vert pour la réalisation de Tendacayou, cela se passait en 1999. A la fin de la même année, nous avons loué nos premiers bunglows : Zanoli (prêt déjà depuis un an), Doudou, Suc à coco, Yes papa et Indigo. La piscine était un petit rond dans la prairie traversée déjà par le même petit pont ! Un escalier dressé à flanc de colline menait aux bungalows, il ne fallait pas avoir abusé du ti punch !

Fin 2000, la table d’hôtes a vu le jour et sa réputation est née aussitôt, à ma grande surprise ! J’avoue que je pensais n’être derrière les fourneaux que pour une année ! Mais les poissons frais, les produits locaux de belle qualité, la décoration et mon plaisir à concocter de bons petits plats ont aidé pour que notre table devienne un beau lieu de rendez-vous épicuriens.

Le Château Mango a été imaginé en 2001 pour une nuit de noce insolite ! Romantisme absolu d’une nuit bercée dans un arbre… ! Pour répondre à ce rêve, Georges s’est revu gamin construisant ses cabanes pour les copains dans les bois de Mérignac. L’imagination étant au rendez-vous il a laissé libre court à sa folie créatrice sur un, puis deux, puis trois étages, une douche couronnant le fait de ce si beau manguier.

L’année 2003 a permis au bâtisseur génial de Tendacayou de réaliser la Bougresse, la Mamoune et la Clémentine. Le tout en un temps record ! Et puis, pour passer le temps, entre deux délires architecturaux (une chambre dans le manguier pour donner au Doudou ses lettres de noblesses), il réalise avec Dimitri sa cabane d’enfant dans un autre manguier ! Quelle chance que nous n’ayons pas eu que des papayers sur le terrain. Tendacayou n’existerait pas. Un mariage ? Nous faisons un carbet au bord de la piscine ! Le mariage est fini ! Nous aménageons la Pauline dans le carbet !

Nos enfants grandissants, Dimitri quitte le nid et nous aménageons sa cabane : passerelles reliant plusieurs cases entre elles et la cabane de Dimitri reprend vie !

Nous devenons grands-parents, le temps nous apaise « un peu » et nous bâtissons la Kaz à Léa, plus aboutie, plus zen, aux couleurs de notre Léa !

Pour réaliser Tendacayou il a fallu de la sueur, de la ténacité et surtout la volonté de Georges accompagné de nos enfants. J’ai grandement participé en créant la Table du Poisson Rouge, en donnant ma touche de couleurs et de décorations intérieures mais surtout dans l’accompagnement de ce forçat volontaire et heureux de bâtir encore et toujours.

Tendacayou ne pouvait pas finir ainsi, il fallait rendre hommage à notre hôtesse la plus prestigieuse et la plus généreuse : Dame Nature. En 2010, Georges créer un Spa dans la forêt et comme il avait bâti des maisons dans les arbres, il l’a pensé avec tout son cœur.

L’année dernière il aboutit à un grand rêve, celui d’une case reliant un bouquet de manguier, assurant des nuits à la belle étoile les soirs de beaux temps, son Nautilus du tendre caillou immergé au sommet du morne avec vue sur les Caraïbes : Le Fitzcarraldo.

Tendacayou est l’histoire d’une vie, la nôtre dans un lieu hors du commun.Nous avons mis tout notre cœur, comme nos enfants et notre équipe le font aujourd’hui pour que votre séjour soit le plus agréable possible.

Merci de votre confiance.

Sylvie, Georges, Romain et toute l’équipe de Tendacayou.

No comments yet! You be the first to comment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *